Juin 2022: Publications, ouvrages, rapports

Le FOS aujourd’hui. État de la recherche en Français sur objectif spécifique, J.-M. Mangiante et Ch. Parpette (dir.), Peter Lang. En 2004, la publication de l’ouvrage le Français sur Objectif Spécifique (FOS) avait permis d’établir une distinction méthodologique entre le FOS et le français de spécialité et de faire émerger une démarche didactique prototypique de conception de formations en langue sur objectif spécifique. Cet ouvrage se propose de rassembler les apports des recherches menées actuellement et depuis 2004 en FOS, et donc de redéfinir la portée, le périmètre et l’impact de la démarche didactique qui a émergé en 2004. Il constitue ainsi un état de la recherche en didactique du FOS/FOU à l’orée des années 2020 et s’inscrit dans la perspective actionnelle et les préconisations du CECRL dont relève aujourd’hui l’essentiel des programmes d’enseignement des langues étrangères et des évaluations. Il permet aussi de combler un manque théorique et méthodologique, au moment où depuis plusieurs années les demandes de formation en FOS se multiplient en France et dans le monde. Enfin son intérêt académique et scientifique tient aussi à la diversité et à la complémentarité des contributeurs, spécialistes de FOS, d’analyse de discours spécialisés, d’évaluation, de la linguistique de corpus… issus de France, Brésil, Pologne, Maroc, Chine, Liban, Vietnam. Pour en savoir plus…

Deuxième numéro du double volume Notions en Questions – L’autonomisation, M. Ciekanski et D. Macaire (dir.) Recherches en didactique des langues/cultures, 19(2). Ce volume sur l’autonomisation est consacré aux travaux du CRAPEL (puis Crapel/équipe Didactique des langues et sociolinguistique), qui a fêté ses 50 ans de recherches en didactique des langues et des cultures. Il poursuit le travail exploratoire entamé dans le volume 1 par des chercheurs sollicités en fonction de leur expérience de la notion d’autonomisation qui se prêtent ici au jeu de la réflexion distanciée. Ce volume prend sens en trois temps : tout d’abord dans une dimension historique. Puis, dans un deuxième temps, par le biais de mini-textes, les membres du Crapel ont été sollicités pour débattre ou témoigner, sur l’une des deux notions, l’autonomie ou l’autonomisation. Enfin, dans un troisième et dernier temps, C. Comsa, la documentaliste de l’équipe Crapel, et A. Chateau, enseignante-chercheure, ont constitué une bibliographie pour les chercheurs ou les étudiants, lecteurs de la revue. 

Source: Infolettre de l’ASDIFLE

Suivez l’actualité de l’Asdifle et du champ du FLE sur le site, la page Facebook, le compte twitter @Asdifle et aussi sur LinkedIn.